prenez rendez-vous

(514) 990 9299

prenez rendez-vous

(514) 990 9299

La physiothérapie pour traiter votre commotion cérébrale

La commotion cérébrale, appelée aussi traumatisme crânien léger, résulte d’un choc à la tête entraînant une perturbation fonctionnelle du cerveau avec un déséquilibre chimique, une diminution de l’oxygénation cérébrale ainsi qu’une inflammation du tissu cérébral. Un suivi en physiothérapie pour assurer une bonne récupération est recommandé. Voici un aperçu de ce qui est évalué et traité en physiothérapie en présence de ce type d’atteinte. 

 

Les symptômes d’une commotion cérébrale

La commotion cérébrale entraîne de nombreux signes et symptômes sur le plan physique, émotionnel et cognitif variant d’un individu à l’autre : maux de tête ou sensation de tête légère, nausées, vomissements et étourdissements sont parmi les plus souvent rencontrés. Une perte de conscience peut se produire suite à un traumatisme direct à la tête, au visage ou au cou.

Souvent observée dans les sports de contact comme le hockey, le soccer, la boxe ou à haut risque d’impact comme le plongeon, la commotion cérébrale représente à elle seule près de 75% des accidents touchant le cerveau.

Elle évolue aussi différemment selon l’âge, le sexe, le nombre de commotions subies dans le passé et le temps écoulé depuis la précédente.

 

Évaluation en physiothérapie

En présence d’une commotion cérébrale suspectée, une évaluation complète est effectuée par le physiothérapeute, prenant en compte des données subjectives et objectives :

Données subjectives :

  • Identification des signes et symptômes post-commotion
  • Élimination des signes et symptômes neurologiques
  • Établissement de l’état de conscience, l’orientation et la mémoire immédiate/antérograde
  • Identification de la présence de douleur

 

Données objectives :

  • Examen neurologique complet comprenant différents tests physiques permettant d’assurer l’intégrité des structures cérébrales et éliminer toutes atteintes plus sérieuses
  • Examen cervical : mobilité, force, tension musculaire
  • Examen orthopédique : scan du membre supérieur
  • Évaluation de l’équilibre et évaluation vestibulaire au besoin

 

Le physiothérapeute utilise également différents tests comme le « McGill Ace » ou le SCAT-3. Ce dernier est un outil standardisé d’évaluation des individus de 13 ans et plus chez qui on suspecte une commotion.

En milieu sportif, le physiothérapeute peut intervenir directement sur le terrain pour effectuer un premier dépistage de l’état de conscience, l’orientation, l’amnésie, les symptômes et la motricité du sportif, en plus d’éliminer toute possibilité de blessure cérébrale plus grave.

 

La physiothérapie, votre alliée pour le traitement de votre commotion

Le traitement le plus efficace post-commotion cérébrale est le repos. La personne atteinte doit donc cesser TOUTE activité dans les 24 à 48 heures suivant le traumatisme.

Le physiothérapeute établit ensuite un suivi des signes et symptômes afin de permettre une évolution favorable de la condition. En fonction, il prescrira des exercices de mobilité, renforcement et proprioception cervicale ou encore des exercices de coordination et d’équilibre.

De plus, il pourra accompagner le patient dans les étapes de la récupération vers la reprise d’activités sportives pour assurer un retour au jeu sécuritaire et graduel sans aggravation des symptômes.

 

Pour toute question, contactez nos physiothérapeutes.

 

Par Florence Arscott-Gauvin, physiothérapeute

 


Références :
  • Axophysio. (2015). Traumatisme crânien/commotion cérébrale
  • Concussion in Sport Group (2013). SCAT-3 : Outil d’évaluation de la commotion dans le sport – 3e édition.
  • Institut des commotions cérébrales. Commotion : Signes et symptômes
  • Saint Amour, Marie-Claude. Blessure à la tête et la colonne vertébrale, Traumatologie sportive, Université de Montréal, 2016

Partager

Services liés


Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PGlmcmFtZSBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LmZhY2Vib29rLmNvbS9wbHVnaW5zL3BhZ2UucGhwP2hyZWY9aHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cuZmFjZWJvb2suY29tJTJGUGh5c2lvdGhlcmFwaWVVbml2ZXJzZWxsZSUyRiZ0YWJzPXRpbWVsaW5lJndpZHRoPTUwMCZoZWlnaHQ9NDAwJnNtYWxsX2hlYWRlcj1mYWxzZSZhZGFwdF9jb250YWluZXJfd2lkdGg9dHJ1ZSZoaWRlX2NvdmVyPWZhbHNlJnNob3dfZmFjZXBpbGU9dHJ1ZSZhcHBJZCIgd2lkdGg9IjUwMCIgaGVpZ2h0PSI0MDAiIHN0eWxlPSJib3JkZXI6bm9uZTtvdmVyZmxvdzpoaWRkZW4iIHNjcm9sbGluZz0ibm8iIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd1RyYW5zcGFyZW5jeT0idHJ1ZSI+PC9pZnJhbWU+