prenez rendez-vous

(514) 990 9299

prenez rendez-vous

(514) 990 9299

Le syndrome du canal carpien

Pour mieux comprendre le syndrome du canal carpien, il convient d’avoir une petite idée de l’anatomie du poignet : on retrouve dans la face interne du poignet le « ligament carpien transverse » :

shutterstock_452392138

Sous ce ligament se trouve le canal carpien, une sorte de tunnel relativement restreint qui sert de conduit à plusieurs tendons, ainsi qu’au nerf médian.  On parle de « syndrome du canal carpien » lorsque le nerf médian est compressé par le canal carpien à la suite d’une inflammation, ou de toute autre condition qui réduit l’espace disponible.

Les symptômes

Comme le nerf médian est responsable de l’innervation (distribution des nerfs) du poignet et de la main, sa compression par le canal carpien se manifeste de diverses manières :

  • Douleur localisée dans les doigts, comparable à une sensation de brûlure; elle peut irradier jusque dans l’avant-bras et le bras; on arrive souvent à soulager la douleur par friction ou en brassant la main;
  • Engourdissements et fourmillements;
  • Difficulté à saisir des objets, même légers;
  • Au départ, on ressent des symptômes surtout la nuit ou tôt le matin; par la suite, les symptômes augmentent avec l’activité.

Les facteurs de risque

  • Les activités au travail : la répétition de mouvements du poignet et de l’avant-bras (en flexion ou en extension) durant des périodes prolongées, l’exécution de mouvements qui exigent une force importante de la main, l’utilisation de matériel vibrant et l’usage fréquent de la souris lors du travail à l’ordinateur;
  • Les activités de loisir : le jardinage, les travaux d’aiguille, les jeux vidéo, le golf, le canotage et les sports en fauteuil roulant;
  • Les fluctuations hormonales durant la ménopause, la grossesse et la prise de contraceptifs oraux ou l’hypothyroïdie créent un environnement propice au syndrome.

Les causes

Comme on l’a expliqué plus haut, le syndrome du canal carpien survient lorsque l’espace disponible dans le canal carpien diminue et que le nerf médian se trouve comprimé. Voici les facteurs qui peuvent être responsables de la diminution de l’espace :

  • Œdème au niveau du poignet
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Arthrose de l’articulation du poignet
  • Atteintes neurologiques causées par le diabète
  • Déformation congénitale
  • Alignement inadéquat à la suite d’une fracture du poignet
  • Luxation au niveau du poignet
  • Tumeur
  • Épaississement du ligament carpien transverse
  • Ténosynovite des tendons du poignet

Traitement

Volet médical (selon les cas):

  • Infiltration de corticostéroïdes
  • Prise d’anti-inflammatoires
  • Immobilisation du poignet avec orthèse

Volet physiothérapie:

Les traitements en physiothérapie visent à diminuer les forces de compression au niveau du canal carpien et à réduire l’inflammation :

  • Bain contraste (chaud et froid) pour diminuer l’enflure, améliorer la circulation sanguine et réduire l’inflammation;
  • Modalités analgésiques : ultrason, TENS et glace;
  • Massages des tissus;
  • Thérapie manuelle;
  • Exercices de glissement des tendons et du nerf médian;
  • Renforcement progressif des muscles du poignet;
  • Conseil : votre physiothérapeute vous sensibilisera quant à l’importance de prendre des périodes de repos au travail, sans quoi le problème surviendra de nouveau.

Volet ergothérapie – en complément à la physiothérapie:

Une consultation avec l’un de nos ergothérapeutes peut s’avérer très efficace : elle permettra de corriger les mouvements néfastes et d’apprendre les bonnes postures afin d’éviter une récidive et de confectionner des orthèses bien adaptées.

Pronostic

Les chances de récupération sont très bonnes si le traitement est obtenu aussitôt que possible après l’apparition des premiers symptômes. Rappelez-vous que les premiers symptômes se manifestent toujours la nuit!

Vous croyez souffrir du syndrome du canal carpien? Communiquez avec nous sans tarder afin d’obtenir un diagnostic sûr et d’éviter les complications à long terme.

 


Références
• Daniel Boulet, Richard Leclaire, syndromes de compression nerveuse du membre supérieur, compression du nerf médian, pathologie médicale de l’appareil locomoteur, 2eme édition, chapitre 15, page 753-757
• David J. Magee, Test for neurological Dysfunction, orthopedic physical assessment, chapitre 7, page 441-445
• Patrick le roux, le syndrome du canal carpien et mobilisations des nerfs, Kinésithérapie, la revue, volume 7, Issues 68-69, septembre 2007, page 49-52
Mots clés :   canal, carpien, chroniques, Syndrome

Partager

PGlmcmFtZSBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LmZhY2Vib29rLmNvbS9wbHVnaW5zL3BhZ2UucGhwP2hyZWY9aHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cuZmFjZWJvb2suY29tJTJGUGh5c2lvdGhlcmFwaWVVbml2ZXJzZWxsZSUyRiZ0YWJzPXRpbWVsaW5lJndpZHRoPTUwMCZoZWlnaHQ9NDAwJnNtYWxsX2hlYWRlcj1mYWxzZSZhZGFwdF9jb250YWluZXJfd2lkdGg9dHJ1ZSZoaWRlX2NvdmVyPWZhbHNlJnNob3dfZmFjZXBpbGU9dHJ1ZSZhcHBJZCIgd2lkdGg9IjUwMCIgaGVpZ2h0PSI0MDAiIHN0eWxlPSJib3JkZXI6bm9uZTtvdmVyZmxvdzpoaWRkZW4iIHNjcm9sbGluZz0ibm8iIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd1RyYW5zcGFyZW5jeT0idHJ1ZSI+PC9pZnJhbWU+