prenez rendez-vous

(514) 990 9299

prenez rendez-vous

(514) 990 9299

Les troubles anxieux : le rôle de l’ergothérapeute

Il est tout à fait normal, pour toute personne, de ressentir un peu d’anxiété au cours de sa vie. Pensez à comment vous vous sentez avant de donner une présentation orale, lorsque vous entrez dans le bureau du médecin, lorsque vous débutez un nouvel emploi, la veille d’un match sportif important, etc. Cependant, cette anxiété devient un trouble quand elle fait ressentir de la souffrance personnelle et empêche la personne de fonctionner dans la société, au travail ou dans tout autre domaine du quotidien.

Étant donné que les activités quotidiennes des gens souffrant d’un trouble anxieux sont affectées, l’ergothérapeute devient un acteur important dans leur réadaptation. Voici un aperçu permettant de mieux comprendre les troubles anxieux et l’implication de l’ergothérapeute en santé mentale.

Qu’est-ce que le trouble anxieux?

Tel que mentionné ci-haut, l’anxiété devient un trouble quand elle fait place à un état de mal-être et atteint les activités quotidiennes d’une personne. Plus précisément, ce trouble est diagnostiqué par les médecins selon six critères dans le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders-5 (DSM- 5), établis par l’American Psychiatric Association:

1. Anxiété et soucis excessifs survenant, la plupart du temps, durant au moins six mois concernant un certain nombre d’événements ou d’activités.
2. Difficulté à contrôler cette préoccupation.
3. L’anxiété et les soucis sont associés à au moins trois des six symptômes suivants (un seul symptôme est requis chez l’enfant): agitation ou sensation d’être survolté ou à bout, fatigabilité, difficulté de concentration ou de mémoire, irritabilité, tension musculaire et perturbation du sommeil.
4. L’anxiété, les soucis ou les symptômes physiques entraînent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.
5. La perturbation n’est pas due aux effets physiologiques directs d’une substance ou d’une affection médicale générale.
6. La perturbation n’est pas mieux expliquée par un autre trouble mental.

Comment l’ergothérapie peut aider dans la réadaptation du trouble anxieux?

Parce que le trouble anxieux empêche la personne qui en est atteinte d’accomplir ses activités et ses occupations au quotidien et parce que l’ergothérapeute a pour rôle d’aider les gens à participer et à se réaliser dans des activités signifiantes, il est intéressant de considérer l’ergothérapie parmi les services professionnels ayant un impact dans la réadaptation des personnes atteintes de troubles anxieux. Voici quelques points que peut adresser un ergothérapeute :

Enseigner des stratégies de gestion de stress

L’ergothérapeute accompagne la personne à reconnaître les symptômes associés au stress et à intégrer des stratégies pour gérer ses symptômes au quotidien. Que ce soit par de la méditation guidée, la pratique de techniques de respiration (Manuguerra-Gagné, 2017) et de relaxation ou par l’application de l’approche de pleine conscience, la gestion du stress est primordial dans la réadaptation de personnes aux prises avec un trouble anxieux.

Favoriser l’intégration d’une routine de sommeil satisfaisante

Parce que le sommeil a un grand impact sur l’humeur, l’ergothérapeute a pour rôle de favoriser un sommeil satisfaisant. L’ergothérapeute tient compte des facteurs personnels (positions de sommeil, préférences, etc.), des éléments de l’environnement (chambre à coucher, éclairage, etc.) et des activités entourant le sommeil (heures de repas, activités effectuées avant le coucher, siestes, etc.) pour créer avec son client une routine propice à un meilleur sommeil.

Établir un horaire occupationnel équilibré en intégrant des activités signifiantes et de l’exercice physique

Il n’est pas évident, pour certaines personnes, de prendre du temps pour soi au quotidien. Reprendre le dessin après l’avoir cessé il y a plusieurs années, débuter les cours de photographie que l’on a toujours voulu faire, réaliser notre recette préférée que notre mère nous a transmise, aller marcher au parc parce que la nature nous inspire n’est que quelques exemples d’activités qui permettent souvent de faire une grande différence sur notre état émotionnel. Aussi, intégrer une activité physique de façon régulière à son horaire ne peut qu’être bénéfique. Les avantages de l’exercice physique sur le plan physiologique et psychologique sont bien connus : diminution de risques de maladies chroniques et des maladies du cœur, augmentation de l’attention, la concentration et autres fonctions du cerveau, maintien d’une bonne santé mentale, amélioration du sommeil, diminution du stress, etc. (Gouvernement du Québec, 2018) L’ergothérapeute guide son client à organiser et à mettre en place ces types d’activités positives et à la mesure des compétences de son client afin d’accroître le sentiment de confiance en soi de ce dernier.

Préparer un retour au travail

Le retour au travail est souvent l’étape finale et le plus grand défi à relever pour les personnes aux prises avec un trouble anxieux qui ont cessé leur travail. L’ergothérapeute prépare graduellement son client à un retour au travail en identifiant les obstacles (ex. : craintes de rechute, surcharge de travail, relations conflictuelles, etc.) et en les adressant via, par exemple, l’exposition à des simulations de tâches de travail, la reprise de contact avec les collègues ou la planification d’une rencontre en milieu de travail avec les personnes impliquées. L’objectif de ces interventions est d’aider la personne à reprendre son travail de façon satisfaisante et durable.
Bref, l’ergothérapeute peut être un allié dans la réadaptation active des personnes atteintes de troubles anxieux, le tout, en assurant une étroite collaboration avec les différents partenaires (ex. : médecin, psychologue, compagnie d’assurance, etc.).

Pour plus d’informations, veuillez contacter les ergothérapeutes de nos cliniques.

Par Vanessa Daoust, ergothérapeute pour la clinique Physiothérapie Universelle Pointe-Claire.

Suggestions de lecture :

Par amour du stress par Sonia Lupien
Pensouillard le hamster par Serge Marquis

Références

Manuguerra-Gagné, R., (2017).
Repéré à https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1026623/controler-stress-respiration-cerveau-zone-traitement-anxiete-neurone-cellule

Gouvernement du Québec, (2018).
Repéré à https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/saines-habitudes-de-vie/activite-physique/ameliorer-sa-sante-grace-a-lactivite-physique/#c577

Partager

Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *