prenez rendez-vous

(514) 990 9299

prenez rendez-vous

(514) 990 9299

L’Épicondylite Externe ou Tendinite du Coude (tennis elbow)

L’épicondylite externe, ou tendinite du coude, est une réaction inflammatoire du tendon qui relie les muscles de l’avant-bras à l’épicondyle, un os situé sur la face externe du coude.

Causes

La cause la plus fréquente de l’épicondylite externe est la surutilisation, provoquée par des mouvements répétitifs au travail ou dans le cadre d’une activité sportive. La plupart du temps, il s’agit de mouvements répétitifs du poignet exécutés en tenant quelque chose, par exemple un outil ou une raquette de tennis, ou encore en effectuant des mouvements de rotation de l’avant-bras, par exemple en vissant quelque chose.

Autres causes possibles :

  • Tâches répétitives effectuées avec des outils en vibration (ex. : milieu de la construction)
  • Utilisation prolongée de la souris lors du travail à l’ordinateur
  • Traumatisme direct (chute, faux mouvement, etc.), bien que cette cause soit plutôt rare.

Signes et symptômes

  • Douleur qui s’installe de façon progressive
  • Douleur ressentie sur la face externe du coude; sans traitement, la douleur peut progresser le long de l’avant-bras et parfois atteindre le poignet et la main (et dans les cas sévères, l’index et le majeur)
  • Diminution de la force de préhension (capacité de tenir des objets dans la main); la personne atteinte aura tendance à échapper des objets
  • Force de préhension affaiblie et douloureuse
  • Dans les cas plus graves, limitation des mouvements de 5 à 10° au niveau du coude.

Traitement

En phase aigüe :

  • Durant cette phase, on doit éliminer les activités qui causent la douleur; le repos du poignet est donc impératif. Le physiothérapeute conseillera soit le port d’orthèses au niveau de l’avant-bras pour diminuer la transmission des forces au niveau du tendon, soit le port d’une attelle afin d’immobiliser le poignet en légère extension (durant une à trois semaines).

En phase subaiguë, ou dans les cas chroniques :

  • Traitements analgésiques : application de glace, électrostimulation des fibres nerveuses (TENS), laser, ultrason, courant interférentiel
  • Massage et frictions au point d’insertion des muscles épicondyliens pour diminuer la douleur et réduire les tensions des tissus
  • Exercices d’étirement, de renforcement et de proprioception1 afin de lubrifier le tendon et de restaurer sa force
  • Taping neuroproprioceptif afin d’inhiber les muscles épicondyliens et de réduire la tension des tissus
  • Thérapie manuelle pour réduire la tension des tissus
  • Dans certains cas chroniques, la thérapie Shockwave peut s’avérer efficace.

Volet médical, selon l’avis de votre médecin :

  • Prise d’anti-inflammatoires et d’antidouleurs
  • Infiltrations de stéroïdes (un maximum de trois) en conjonction avec la physiothérapie; parfois, les infiltrations sont utilisées après la physiothérapie, si la blessure résiste aux traitements.

Conseils pour éviter les récidives

Comme l’épicondylite externe est le résultat de tâches ou de mouvements répétitifs qui provoquent une surutilisation, il est très important de savoir comment éviter les rechutes. Voici les conseils de nos thérapeutes pour vous aider à y arriver :

  • Effectuez une reprise progressive des activités en cause
  • Reposez-vous régulièrement entre les mouvements; vous devez éviter les mouvements répétitifs prolongés et à long terme
  • Assurez-vous que votre posture au travail ou dans la pratique de votre sport est correcte, puisqu’elle pourrait être la source de votre blessure. Si vous n’êtes pas certain, demandez à votre physiothérapeute ou à votre ergothérapeute de vous guider dans la bonne posture à adopter. Par exemple, il suffit souvent de corriger la technique de maniement d’une raquette de tennis pour éviter les rechutes
  • Dans certains cas, on doit envisager une réorientation des activités, ou du moins porter des orthèses durant les mouvements répétitifs; cependant, il est très important de retirer les orthèses aussitôt l’activité terminée, sans quoi il s’ensuivra un affaiblissement du tendon et des muscles.

Vous croyez souffrir d’une épicondylite externe? Communiquez avec nous pour consulter l’un de nos professionnels de la santé.

Rappelez-vous : plus vite vous agissez, meilleures sont vos chances de guérison !

Partager