prenez rendez-vous

(514) 990 9299

prenez rendez-vous

(514) 990 9299

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)

Le vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB), ou vertige de position, est un vertige ressenti de manière intermittente et de courte durée (moins d’une minute) et qui se manifeste toujours du même côté. Le VPPB survient lorsqu’il y a un dysfonctionnement dans le système vestibulaire, qui est situé dans l’oreille interne. Le rôle du système vestibulaire est de détecter les mouvements et l’orientation du corps dans l’espace afin de maintenir son équilibre.

Ce système complexe est composé notamment de trois canaux semi-circulaires (postérieur, antérieur et horizontal) et de deux organes (utricule et saccule). Dans ces organes se trouvent de petits cristaux de carbonate de calcium, nommés « otolithes » (voir illustration ci-dessous).

Il arrive que ces otolithes se retrouvent délogées, ce qui permet leur déplacement, lors de mouvements de la tête, vers l’un ou l’autre des canaux semi-circulaires. C’est leur présence dans les canaux qui provoque le vertige, car les otolithes empêchent les canaux de fonctionner normalement.

L’oreille interne

Les symptômes

  • Vertiges intenses, mais de courte durée (inférieure à une minute), plus sévères le matin au lever et provoqués par les changements brusques de position de la tête, comme le lever ou le coucher, se pencher en avant ou se relever, regarder en l’air ou se retourner dans son lit
  • Nausées et vomissements associés aux crises
  • Perte d’équilibre durant, et parfois entre, les crises.

Les causes

  • Dans la majorité des cas (60 %), la cause est inconnue
  • On a identifié des liens probables avec l’ostéoporose, l’ostéopénie, l’hypertension artérielle et l’hyperlipidémie.

Les causes secondaires :

  • Un traumatisme (20% des cas), comme un traumatisme crânien ou un choc à la tête
  • Associé à d’autres pathologies vestibulaires : labyrinthite, migraine, etc.

L’incidence

L’incidence du VPPB augmente après l’âge de 55 ans et touche deux fois plus les femmes que les hommes.

Les traitements de physiothérapie

Toute personne ayant subi un vertige de ce type (ou qui le soupçonne) devrait consulter le plus rapidement possible, car une perte d’équilibre peut entraîner une chute ou provoquer des mouvements involontaires pouvant être dangereux, que ce soit au travail ou non.

Le but des traitements en physiothérapie est de retourner les cristaux (otolithes) à  leur emplacement normal. Pour ce faire, le physiothérapeute utilisera des techniques dites de « repositionnement » ou de « libération », dont il existe plusieurs variantes. La bonne nouvelle, c’est que ces techniques sont toutes également efficaces, avec un taux de réussite de plus de 90 %. Le patient sera donc guéri en quelques jours, après une à cinq séances, selon le canal atteint. Le physiothérapeute prescrira des exercices à faire à la maison afin d’accélérer la guérison et d’éviter les récidives.

Notez que les risques de récidive sont plus élevés dans les cas suivants :

    • L’individu a ressenti trois épisodes de vertige avant son premier traitement; il est donc important de consulter le plus tôt possible après le premier vertige
    • Le vertige survient vers la soixantaine
    • Les femmes sont plus à risque que les hommes.

Communiquez avec nous sans tarder afin d’obtenir le bon diagnostic, de favoriser une récupération optimale et d’éviter les complications à long terme.

 

Mots clés :   physiothérapie, vertiges

Partager

PGlmcmFtZSBzcmM9Imh0dHBzOi8vd3d3LmZhY2Vib29rLmNvbS9wbHVnaW5zL3BhZ2UucGhwP2hyZWY9aHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cuZmFjZWJvb2suY29tJTJGUGh5c2lvdGhlcmFwaWVVbml2ZXJzZWxsZSUyRiZ0YWJzPXRpbWVsaW5lJndpZHRoPTUwMCZoZWlnaHQ9NDAwJnNtYWxsX2hlYWRlcj1mYWxzZSZhZGFwdF9jb250YWluZXJfd2lkdGg9dHJ1ZSZoaWRlX2NvdmVyPWZhbHNlJnNob3dfZmFjZXBpbGU9dHJ1ZSZhcHBJZCIgd2lkdGg9IjUwMCIgaGVpZ2h0PSI0MDAiIHN0eWxlPSJib3JkZXI6bm9uZTtvdmVyZmxvdzpoaWRkZW4iIHNjcm9sbGluZz0ibm8iIGZyYW1lYm9yZGVyPSIwIiBhbGxvd1RyYW5zcGFyZW5jeT0idHJ1ZSI+PC9pZnJhbWU+